Skip to main content

Search

Search

Impact du remboursement des substituts nicotiniques sur le sevrage tabagique

Impact du remboursement des substituts nicotiniques sur le sevrage tabagique

Dans le cadre du nouveau plan santé « priorité prévention », présenté le 26 mars 2018 par le gouvernement, la prise charge des substituts nicotiniques par la sécurité sociale a été annoncée.

Suite à cette annonce, plusieurs substituts nicotiniques ont été inscrits au remboursement.

À cette occasion, le laboratoire Johnson & Johnson Santé Beauté France a mené un sondage national en partenariat avec OpinionWay.
Ce sondage, réalisé sur un panel de 1 000 français, (dont 48% d’hommes et 52% de femmes avec une moyenne d’âge de 49 ans) a pour objectif d’évaluer l’impact du remboursement par la sécurité sociale des substituts nicotiniques sur le sevrage tabagique. Pour se faire, les avis de fumeurs et anciens fumeurs (50%) et de non-fumeurs (50%) ont été recueillis. Dans ce panel, 64% des fumeurs interrogés ont déjà tenté d’arrêter de fumer, dont 22% plus de 2 fois sans succès.

Parmi les fumeurs qui ont tenté d’arrêter de fumer :
• 24% ont utilisé des patchs nicotiniques
• 17% ont eu recours aux gommes à mâcher nicotiniques
• 21% ont eu recours à la cigarette électronique

Le coût des substituts nicotiniques est considéré comme un frein potentiel à l’arrêt du tabac par 63% des personnes interrogées et cela monte à 72% s’agissant des fumeurs actuels soit 7 fumeurs sur 10.
Si les traitements nicotiniques de substitution étaient remboursés par la sécurité sociale, comme annoncé par le gouvernement, cela inciterait 62% des fumeurs interrogés à arrêter de fumer.
Pour la majorité des personnes ayant répondu au sondage (56%), la nouvelle mesure du gouvernement pourrait être efficace pour aider les fumeurs à se sevrer – un chiffre qui grimpe à 70% auprès des fumeurs actuels.

M19NI038PWB